Tout sur l’investissement dans les forêts et les ressources naturelles

agence immobilière
Pourquoi avons-nous besoin d’agences immobilières ?
décembre 14, 2023
garde-meuble à Mandelieu
Comment trouver un garde-meuble à Mandelieu ?
décembre 20, 2023

Tout sur l’investissement dans les forêts et les ressources naturelles

investir dans la forêt

investir dans la forêt

L’investissement forestier évolue vers une finance durable dans le cadre de stratégies d’investissement durable et responsable et d’investissements ayant un impact positif sur les questions environnementales, sociales et de gouvernance, en particulier celles liées au changement climatique. Les forêts et les ressources naturelles sont aujourd’hui non seulement un secteur d’investissement durable, mais aussi un secteur stratégique.

Pourquoi investir dans les forêts ?

D’un point de vue financier, il y a de nombreux avantages à inclure des investissements forestiers dans un portefeuille d’investissement. Les investissements forestiers peuvent réduire la proportion de risque dans un portefeuille de placements en raison de leur faible volatilité, de leur rendement élevé par rapport au risque d’investissement et de leur faible corrélation avec d’autres catégories d’actifs. Ils protègent également les investisseurs de l’impact de l’inflation sur la valeur de leurs investissements. Les arbres poussent indépendamment des ralentissements économiques et des conditions des marchés financiers. La sylviculture est dynamique, innovante et économiquement importante.

D’ailleurs, les investisseurs désireux de se lancer dans cette aventure peuvent se faire accompagner par de vrais experts du secteur en passant par www.domaines-forets.fr. En effet, Domaines & Forêts, située au 6 rue de la Ringouaire 36110 BRION, représente un spécialiste des domaines et forêts. Ses offres comprennent notamment des domaines à vendre avec, demeures haut de gamme, étangs de pêche, etc. Investir dans la sylviculture est également conforme au nouvel objectif européen d’une économie climatiquement neutre d’ici à 2050, ainsi qu’aux objectifs de développement durable des Nations unies. En effet, cinq des 17 objectifs peuvent être partiellement atteints grâce aux forêts :

  • Garantir l’accès de tous à des systèmes énergétiques fiables et durables ;
  • Infrastructures résilientes, industrialisation durable et innovation ;
  • Garantir des modes de production et de consommation durables ;
  • Promouvoir l’action à tous les niveaux pour lutter contre le changement climatique ;
  • Protéger, restaurer et promouvoir l’utilisation durable des écosystèmes de la Terre.

Types d’investissements forestiers

L’investissement forestier est l’allocation de capital financier à des actifs réels, consistant en l’acquisition et la gestion active de forêts dans le but d’obtenir un rendement économique. La valeur des investissements forestiers est calculée à partir de quatre facteurs :

  • La croissance biologique des arbres producteurs de bois ;
  • L’augmentation de la valeur des terres forestières ou des terres concernées par une sylviculture et une gestion forestière responsables ;
  • L’augmentation à moyen et long terme des prix du bois et des produits dérivés ;
  • La commercialisation de services et de produits forestiers innovants, tels que la séquestration du CO2, les services récréatifs, la protection de la biodiversité, la conservation des sols et d’autres services écosystémiques.

Le financement forestier comprend les subventions forestières européennes, les programmes européens soutenant le capital naturel et les investissements forestiers durables, les programmes forestiers nationaux, les programmes soutenant les paiements pour les services écosystémiques (PSE), le financement multilatéral, les crédits carbone, les obligations vertes, les investissements à impact responsable et les investissements, les investissements d’entreprises/ privés, les fonds d’investissement forestiers, pour n’en citer que quelques-uns.

Mesurer les effets positifs des forêts

Les forêts ne jouent pas seulement un rôle important dans l’absorption du dioxyde de carbone (CO2), mais elles constituent également un habitat pour une grande partie de la biodiversité terrestre, préservent les propriétés des sols et le cycle hydrogéologique, et fournissent des emplois, des matières premières et de la nourriture. Dans les zones urbaines, les arbres absorbent les PM10, le bruit et la chaleur, réduisent la consommation d’air conditionné, et augmentent la valeur des propriétés. En outre, la demande sociale d’utilisation des forêts à des fins récréatives a augmenté ces dernières années. Il est donc essentiel de disposer d’outils permettant de mesurer, de signaler et de garantir les effets positifs de la gestion durable des forêts afin de promouvoir l’investissement forestier.